Un prénom en trop
Littérature

Critique d’un prénom en trop de Christophe Carlier

Instagram a dévoilé ce titre de l’auteur de Christophe Carlier à maintes reprises, j’ai donc décidé de le lire et je n’ai pas été déçue. Le roman vous propose de plonger dans le quotidien de plusieurs individus. Il relate alors leur futur et il sera totalement chamboulé à cause d’un jeu très machiavélique.

Mon côté psychopathe a adopté Un prénom en trop !

En une après-midi, j’ai dévoré toutes les lignes de ce roman édité par les éditions Plon. J’ai clairement été absorbée par le jeu cruel et j’étais accro à cette histoire. Il était difficile de la mettre de côté puisque je voulais connaître absolument la suite des évènements. Deux personnages sont au cœur de ce récit qui se démarque grâce à la plume de l’auteur. Ce dernier maîtrise parfaitement la noirceur.

Vous aurez tendance à vous mettre à la place de la proie, cela peut être parfois assez glaçant et déstabilisant. Christophe Carlier propose une narration très prenante et il a l’art d’attiser votre curiosité. J’ai trouvé que le roman avait un côté prévention qui reste appréciable au vu des horreurs qui s’invitent dans nos quotidiens. Beaucoup de femmes peuvent alors s’identifier à Rebecca. Tous les passages de ce roman sont finalement des alertes qu’il ne faudrait pas négliger.

Le danger rôde partout ! 

C’est clairement un roman noir qui vous montre que le danger prend de multiples visages et qu’il se cache derrière divers masques. Une obsession malsaine peut alors transformer une personne en un tueur sanguinaire. Ce thriller psychologique est idéal pour les vacances d’été puisqu’il peut être lu rapidement. Les petits chapitres rythment aisément le roman et l’écriture reste fluide.

Rédactrice depuis de nombreuses années, je n'hésite pas à partager tous les sujets que j'apprécie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.