Le gaz va augmenter au mois de juillet, la cause : une consommation en baisse

Le gaz va augmenter au mois de juillet, la cause : une consommation en baisse

Après la hausse de l’électricité de plus de 9% le premier février, le gaz va connaître lui aussi une nouvelle augmentation en juillet prochain. Avec cette hausse, la taxe va représenter pour un ménage se chauffant au gaz plus de 220 euros par an.

Depuis deux ans, le gaz a augmenté de plus de 70%. Cela va encore fragiliser le pouvoir d’achat des Français déjà bien amputés par l’inflation.

Une augmentation de 5,5% à 10,40 euros dès le premier juillet 2024

Cette augmentation est étroitement liée à une baisse de consommation. Certes, nous utilisons moins de gaz, mais les dépenses liées à l’entretien des infrastructures, à la sécurité sont le résultat des hausses comme la précisée la commissaire de la régulation de l’énergie. Pour un client qui utilise principalement le gaz pour se chauffer, l’augmentation va se situer aux alentours des 7 euros par mois si la hausse est de 5,5% beaucoup plus si elle est de 10,4%.

Après la hausse du mois de janvier 2024, cette ressource va connaître de nouveau une augmentation dès l’été prochain. Les Français sont assaillis depuis des mois par des prix en hausse, quand cela-va-t-il s’arrêter ?

L’impact de l’augmentation pour les consommateurs

La hausse du prix ne sera pas la même pour les 11 millions de consommateurs de gaz en France. Les personnes ayant souscrit un prix libre, le tarif du gaz va augmenter. Selon votre consommation au sein de votre foyer, vous allez connaître des hausses différentes. Si votre maison est chauffée au gaz, l’impact sera plus important. Selon les zones, l’augmentation sera graduelle, Brest plus 99 euros sur les factures, Lille plus de 144 euros, Paris plus de 177 euros. En Bretagne, la hausse est la plus faible.

Le prix est étroitement lié à celui du fioul lourd, au baril de Brent. L’inflation, le coût de l’entretien ont un impact direct sur la hausse du gaz. Pour éviter de subir ces hausses intempestives, il est préférable de souscrire une offre à prix fixe qui garantie des tarifs sans augmentation, seules les taxes peuvent grimper.