Inconvénient du paillage : cette technique n’est pas si réjouissante pour le jardin

Rédigé avec amour par : Jennifer Larcher
Article publié le : 21 Juin, 2023

Le paillage est un excellent moyen d’améliorer l’aspect et le fonctionnement de votre jardin. Il peut aider à réduire l’évaporation de l’eau, à retenir la chaleur et à améliorer la qualité du sol. Cependant, il peut également présenter des inconvénients et ne devrait pas être utilisé sans discernement. 

Un inconvénient du paillage à ne pas négliger 

Le paillage peut devenir un refuge pour les animaux nuisibles qui cherchent à s’abriter ou à se restaurer dans votre jardin. Les mulots, les souris et les autres rongeurs peuvent s’installer sous le paillis et manger vos plantes. De plus, le paillage peut attirer des parasites tels que les limaces et les escargots. Il est en mesure d’empêcher l’accès des rayons du soleil aux plantes. 

  • Le manque de lumière du soleil peut entraîner une croissance lente ou anormale des plantes et un manque de floraison. 
  • Cela est particulièrement vrai si vous utilisez un paillage trop épais ou si vous ne prenez pas soin de retirer régulièrement les mauvaises herbes qui poussent sous le paillis. 
  • Le paillage peut entraver la circulation de l’air autour des racines des plantes. 
  • Une mauvaise circulation de l’air peut causer un stress aux racines et provoquer la pourriture des racines ou une croissance anormale des plantes. 

Bien que le paillage puisse améliorer la qualité du sol et optimiser la croissance des plantes, il y a quelques points à garder à l’esprit avant de se lancer dans ce projet. Assurez-vous que le type que vous choisissez convient aux besoins spécifiques de votre jardin et retirez régulièrement les mauvaises herbes qui poussent sous le paillis dans le but d’assurer une bonne circulation de l’air.

Lire aussi  Comment se débarrasser des fourmis dans le jardin ?
inconvenient paillage
Inconvénient du paillage

Pourquoi ne pas marcher sur le paillage ? 

Vous devriez également éviter de marcher sur le paillis en raison des dommages qu’il peut causer aux plantes. Vous compressez le sol qui entoure les racines des plantes, ce qui peut entraîner une mauvaise irrigation et une croissance anormale. De plus, le paillis doit être appliqué correctement pour obtenir les meilleurs résultats. Si le paillage est trop épais, il peut étouffer les plantes et empêcher l’accès à l’air et à l’eau. Dans ce cas, vous devrez peut-être enlever une partie du paillis pour permettre à l’air et à l’eau de pénétrer dans la zone racinaire. 

Dans certains cas, il peut être préférable de ne pas utiliser de paillis ou de recourir à des alternatives plus naturelles telles que les copeaux de bois. En choisissant un produit naturel, vous contribuez à maintenir la qualité du sol et à réduire l’utilisation des produits chimiques pour la culture de vos plantes. 

Vous devez prendre en compte les conditions climatiques locales avant d’utiliser du paillage. Dans certaines régions, le paillage peut retenir trop d’humidité et provoquer un excès d’humidité qui endommagera la croissance des plantes. 

De même, si votre région est très chaude et aride, le paillage peut empêcher la terre de sécher suffisamment entre les arrosages et entraîner une accumulation d’eau autour des racines des plantes. Il est donc important de prendre en compte ces facteurs avant de décider si le paillage est adapté à votre jardin. 

Les avantages du paillage pour les plants de tomates

Il contribue à maintenir une température du sol plus régulière, évitant ainsi les variations brusques de chaleur. Cela est particulièrement bénéfique pour les tomates qui préfèrent des températures stables et chaudes pour se développer de manière optimale.

Lire aussi  Votre sol comme neuf : le guide ultime pour tout type de revêtement

De plus, le paillage permet de conserver l’humidité du sol en réduisant l’évaporation de l’eau. Les plants de tomates ont besoin d’un arrosage régulier, mais le paillage aide à prévenir la déshydratation excessive du sol, en permettant aux racines de rester suffisamment hydratées. Cela réduit également la fréquence d’arrosage nécessaire, ce qui peut être un avantage majeur dans les régions où l’eau est précieuse.

Il aide à réduire la croissance des mauvaises herbes autour des plants de tomates. En créant une barrière physique, il empêche la lumière du soleil d’atteindre les mauvaises herbes, limitant ainsi leur développement et leur compétition avec les plants pour les nutriments du sol.

TAGs :

Rédigé par Jennifer Larcher

Rédactrice depuis de nombreuses années, je n'hésite pas à partager tous les sujets que j'apprécie.

Continuez la lecture dans la catégorie Maison

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This