DV
Loisirs

La cassette Mini-DV : découvrir cette ancienne technologie

VHS, Hi8, VHS-C… autant de noms que les générations 80 n’oublieront jamais. À cette époque, les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour proposer des cassettes vidéo de haute qualité. Mais jusque dans les années 96, les consommateurs devraient se contenter des flux vidéo/audio analogiques pour enregistrer ou visionner des productions. Cette année marquait le passage vers la vidéo numérique. Un nouveau dispositif plus innovant arrivait sur le marché : la fameuse cassette Mini-DV. Celle-ci avait tout pour séduire les vidéastes professionnels et amateurs. 

La cassette vidéo Mini-DV : un petit tour d’histoire

Comme susmentionnée, la cassette vidéo Mini-DV apparut sur le marché vers l’an 1996. Tout a commencé lorsque les grandes sociétés commençaient à se réunir pour mettre au point une nouvelle génération de caméscopes grand public pouvant lire et enregistrer une vidéo au format DV ou Digital Vidéo. Plus d’une cinquantaine de marques se sont regroupées pour former cette alliance, dont Sony, JVC, Sharp, Toshiba, Philips, Thomson… pour ne citer que les leaders de cette époque. Ce type de caméscope a été pensé pour être compatible, aussi bien avec les systèmes proposés par Sony que ceux de JVC. 

cassette

De nombreuses versions de cassettes au format DV ont été mises sur le marché pour équiper le caméscope, dont la cassette vidéo Mini-DV. C’est l’un des supports les plus répandus pour ce format. Il permet d’enregistrer sur des cassettes à bande magnétique une vidéo au format numérique. Cela facilite le traitement de la vidéo et permet de transférer ses cassettes souvenirs Mini-DV sans problème. 

Cassettes Mini-DV : caractéristiques techniques

La singularité de la cassette Mini-DV, c’est qu’elle permet d’enregistrer des vidéos au format Digital Vidéo grâce à sa bande magnétique de 1⁄4 de pouce. Cette dernière est structurée en plusieurs couches pour pouvoir traiter des couleurs différentes : une couche lubrifiante, une couche de carbone, une couche magnétique de cobalt évaporée, une base de film ultraplate, et un enduit.  

La résolution de l’image d’une cassette Mini-DV est six fois plus grande qu’en analogique. Les couleurs sont très nettes. La résolution standard d’une cassette Mini-DV est de 720 x 576 pixels en PAL, et 720 x 480 pixels en NTSC. La définition horizontale de l’image en luminance est portée à 500 points/ligne, contre 250 points/ligne en VHS et 8 min et 400 points/ligne en S-VHS et Hi8. 

cassette DV

Outre une image de qualité supérieure, une cassette vidéo Mini-DV offre également un son PCM de très haute qualité. À l’enregistrement, on peut obtenir une voie stéréo 12 bits/32 kHz, une voie stéréo 16 bits/44.1 kHz et une voie stéréo 16 bits/48 kHz. Avec une cassette Mini-DV, il est possible d’effectuer une insertion vidéo + audio ou de conserver seulement l’audio ou la vidéo. 

Une cassette Mini-DV offre une autonomie de tournage allant jusqu’à 30 min, soit 45 min en mode Long Play ou LP. D’autres versions ont été développées afin d’offrir aux vidéastes une durée d’enregistrement plus importante. On trouve donc des versions de cassettes Mini-DV pouvant offrir une autonomie d’enregistrement allant jusqu’à 60 min, voire 80 min. 

Comme son nom l’indique, une cassette Mini-DV n’est pas encombrante. Elle mesure approximativement 65 x 45 x 12 mm et ne pèse qu’environ 20 grammes. La petite cassette Mini-DV de Sony se range donc plus facilement et peut être emmenée un peu partout. 

Rédactrice depuis de nombreuses années, je n'hésite pas à partager tous les sujets que j'apprécie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *