Nikko Jenkins

Nikko Jenkins : sa réaction face à sa condamnation à mort a choqué les internautes

Nikko Jenkins a été reconnu coupable dans une affaire de quatre meurtres. Ce n’était pas la première fois qu’il avait été condamné. Cette fois, la sentence a été beaucoup plus lourde et il est considéré comme un serial killer. Il est marié à Chalonda Jenkins et son histoire a fait le tour de la planète.

Une condamnation à mort et aucune réaction

Le parcours de Nikko Jenkins fait froid dans le dos puisqu’il avait déjà été inquiété alors qu’il avait seulement 7 ans. A cette époque, il transportait dans son cartable une arme et il aurait menacé plusieurs personnes qui ne pensaient pas que le pistolet était réel. Par la suite, le jeune garçon a été aspiré dans une spirale infernale puisqu’il a écopé d’une peine de prison de 10 ans alors qu’il avait seulement 27 ans. 

  • Nikko Jenkins purgeait donc une peine pour vol de voiture et agression, mais sa condamnation à mort relève de quatre meurtres.
  • Il faut noter que le Nebraska n’avait pas appliqué une telle peine depuis près de 20 ans, cela montre que l’affaire de Nikko Jenkins a été prise très au sérieux. 

La justice a donc décidé de prononcer une peine de mort et sa réaction a été froide. Les internautes ont été choqués de constater que Nikko Jenkins était totalement impassible face à la sentence évoquée. Cela est donc très effrayant pour cet homme considéré comme un serial killer. 

Nikko Jenkins a tenté de plaider la folie

Si vous regardez les vidéos ainsi que les photos, vous pourrez constater que le physique de Nikko Jenkins est atypique. En effet, il a de nombreux tatouages avec notamment le chiffre 666 qui fait référence au diable. Il a également des cicatrices sur le visage, il se serait mutilé lui-même avec un rasoir. Ce dernier aurait été utilisé pour qu’il puisse se scarifier. Pendant son procès, cet homme a tenté de jouer la carte de la folie, mais les experts psychiatriques n’ont pas été dupés apparemment.

Ils ont considéré que celui marié à Chalonda Jenkins simulait la folie. Le juge a même précisé concernant les quatre meurtres qu’ils étaient les plus violents que l’État du Nebraska ait pu connaître. Cela explique aussi la sentence à savoir la condamnation à mort. Si cette dernière a été abolie dans plusieurs états et divers pays, elle est toujours en vigueur au Nebraska. Toutefois, les condamnés à mort peuvent attendre plusieurs années dans le couloir de la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *