Nympheas
Littérature

Critique de Nymphéas Noirs de Michel Bussi

Sublime est clairement le mot qui résume parfaitement le livre de Michel Bussi. Il a clairement l’art de jouer avec votre esprit. Vous aurez tendance à avoir des certitudes qui voleront en éclats la page suivante. La fin est aussi surprenante qu’appréciable. 

En route pour Giverny, la ville de Monet

Ce livre est édité aux éditions Pocket et Presses de la Cité, il vous invite notamment à découvrir l’art puisque Monet résidait dans cette ville. Il avait d’ailleurs peint les paysages qui ont été les plus beaux de sa palette. Le tableau perd de sa superbe à cause de la découverte d’un cadavre, tout est alors remis en question. J’ai bien aimé l’enquête qui est détaillée, je me suis prise au jeu comme les policiers pour tenter de trouver le responsable.

Toutefois, l’auteur a envie de jouer au chat et à la souris. La vieille dame vous réserve une belle surprise et quelques pointes d’humour. Le narrateur s’adresse directement au lecteur, je ne dévoilerais pas son identité pour ne pas enlever le côté agréable de la découverte. Il a même eu tendance à devancer mes questions. 

À la découverte de l’art de Monet

Ce roman parfaitement écrit m’a donné l’envie d’en apprendre un peu plus sur les Nymphéas et sur Monet. J’ai donc effectué quelques recherches sur Internet. Michel Bussi a clairement l’art d’ouvrir nos sens à travers son récit qui s’accélère dans les dernières pages. J’ai alors eu un mélange au niveau de mes sentiments, une pointe de tristesse à l’idée de voir le dénouement et de la colère à cause d’une autre fin qui se profilait à l’horizon. 

Le revirement de situation fait du bien et l’auteur jongle à la fois avec les contextes et les mots. 

Rédactrice depuis de nombreuses années, je n'hésite pas à partager tous les sujets que j'apprécie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.