Pensez à l’assurance vélo pour rouler en toute sécurité

Rédigé avec amour par : Sophie Petit
Article publié le : 25 Juin, 2023

Vous roulez beaucoup à vélo et vous vous posez la question, dois-je prendre une assurance ? Tout va dépendre du vélo que vous allez utiliser, classique, électrique. Il n’est pas obligatoire de souscrire une assurance pour la pratique du vélo, mais c’est plus judicieux.

Vous pouvez simplement opter pour la responsabilité civile pour réparer les dommages causés aux autres.

L’assurance pour le vélo, c’est vraiment important

Il est devenu le nouveau moyen de déplacement à la mode, travail, loisirs. Pour couvrir ses propres dommages et ceux de votre vélo, la garantie accident est la meilleure option. Vous pouvez compléter cette garantie par celle concernant le vol ; la dégradation, la protection juridique. Même si l’assurance n’est pas obligatoire, pour un vélo électrique, souscrire une garantie est plus prudent. L’assurance responsabilité civile est incluse dans les contrats multirisques habitation. Lisez bien votre contrat.

Si vous provoquez un accident avec votre vélo et que vous n’êtes pas assuré, vous devrez assumer personnellement tous les dommages. Il est judicieux de bien lire son contrat d’assurance, car certaines clauses excluent la garantie en cas de vol si le vélo dépasse un certain montant.

La garantie juridique sera très utile en cas d’accident si les auteurs des dommages ne veulent pas reconnaître leurs torts.

Le vélo avec une assistance électrique

L’assurance n’est pas obligatoire pour ce type de vélo si sa puissance ne dépasse pas 250W et qu’il ne roule pas à plus de 25km/h. Comme pour un vélo classique, vous pouvez néanmoins souscrire une assurance responsabilité civile, une assurance individuelle accident, une garantie vol et dégradation. Si votre vélo dépasse 250 W et que sa vitesse est supérieure à 25km/h, vous entrez dans la catégorie scooter et votre vélo est considéré comme un véhicule et vous devez être assuré.

Lire aussi  Respire de Niko Tackian vous invite à tout recommencer à zéro !

En cas de contrôle, vous risquez une amende de 500 euros et en cas de récidive, elle pourra grimper jusqu’à plus de 3750 euros et être accompagnée de travaux d’intérêt généraux, de la confiscation du vélo, un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Pour un vélo ordinaire, la garantie civile est incluse dans celle de votre habitation néanmoins, souscrire des garanties supplémentaires peut être envisagé pour être mieux protégé.

Pour la pratique du vélo, qu’il soit classique ou avec une assistance électrique, vous devez être parfaitement équipé : lumières, gilet la nuit. Les compagnies d’assurance sont très vigilantes quant aux réglementations.

TAGs :

Rédigé par Sophie Petit

Curieuse de l'évolution du travail à l'ère numérique, Sophie explore les nouvelles formes d'organisation professionnelle. Elle offre des savoirs précieux sur le télétravail, la collaboration en ligne et l'avenir des espaces de travail.

Continuez la lecture dans la catégorie Littérature

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This