Profondeur de l'ocean
Littérature

Twisted Tale : les profondeurs de l’océan / critique

C’est clairement un livre déstabilisant, mais il reste très surprenant ! Mes certitudes ont clairement été malmenées pendant les 60 premières pages, car je me raccrochais à l’histoire traditionnelle de la Petite Sirène. Toutefois, la fin heureuse proposée par Disney a rapidement volé en éclat. 

Un mot parfait pour le décrire : déstabilisant 

J’ai tout de même eu des difficultés pour m’attacher à l’histoire, car j’étais beaucoup trop inspirée par la lecture classique de la Petite Sirène. Il faut donc se détacher de cette dernière pour apprécier réellement Twisted tale. J’ai eu l’occasion de découvrir Aladdin et la Belle et la Bête de la même gamme, la trame était toutefois différente puisque l’histoire était connue et non remaniée dès le départ. 

Liz Braswell a tout de même pu capter mon attention en cassant le rythme avec les autres livres. Elle apporte une pointe de nouveautés et j’aime lorsque l’histoire prend une autre tournure même si c’est déstabilisant. Le choix d’Ariel n’est pas celui de la jeune fille, elle reste une femme mûre qui prend son avenir entre les mains. 

Adoptez Twisted Tale si vous aimez la saga

J’ai eu le plaisir de découvrir une Petite Sirène mûre, réfléchie, elle n’agit plus sur un coup de tête. Je ne souhaite pas donner trop de détails, mais nous pourrions qualifier l’histoire de Disney de sympathique. Elle reste tournée vers les enfants, vous obtenez alors un joli conte de fées. Par contre, cette version de la Petite Sirène est un peu plus une histoire pour les adultes, j’ai pu m’identifier plus facilement. Le caractère d’Ariel est tout de même déterminé et elle a tendance à apprendre un peu plus des défaites.

Elle se repose sur son entourage, elle agit avec une bonne dose de persévérance et l’amitié montre qu’elle peut résoudre parfois bien des problématiques. En ce qui me concerne, j’estime que le livre des Profondeurs de l’Océan ne se focalise pas sur l’amour d’un couple, mais l’amour avec un sens un peu plus général. Il permet finalement de déplacer des montagnes.

Rédactrice depuis de nombreuses années, je n'hésite pas à partager tous les sujets que j'apprécie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *